Menu

Contrôle douanier

  1. L'inspection douanière est une forme de contrôle douanier effectué par l'autorité douanière après la mainlevée des marchandises en utilisant d'autres TC UEE formes de contrôle douanier et mesures visant à assurer la conduite du contrôle douanier prévues par le code des douanes UEOA, afin de vérifier le respect par les personnes des traités et actes internationaux dans le domaine de la réglementation douanière et (ou) de la législation des États membres en matière de réglementation douanière.
  2. Le contrôle douanier consiste à comparer les informations déclarées dans la déclaration en douane et (ou) contenues dans les documents soumis aux autorités douanières, et (ou) d'autres informations soumises à l'autorité douanière ou reçues par elle conformément au code des douanes de l'UEE ou la législation des États membres, avec des documents et (ou) des données comptables et de déclaration, avec des factures et d'autres informations obtenues conformément à la procédure établie par le code des douanes de l'UEE ou la législation des États membres.
  3. L'inspection douanière peut être effectuée lors du contrôle douanier conformément au paragraphe 8 de l'article 310 du code des douanes de l'UEE, ainsi que dans les cas prévus au paragraphe 5 de l'article 397 et au paragraphe 6 de l'article 430 du code des douanes de la EAEU.
  4. Le contrôle douanier est effectué par l'autorité douanière de l'État membre sur le territoire duquel la personne contrôlée est créée, enregistrée et (ou) a un domicile permanent.
  5. On entend par personnes auditées les personnes suivantes :
    1. déclarant;
    2. porteur;
    3. une personne effectuant le stockage temporaire de marchandises dans des lieux qui ne sont pas un entrepôt de stockage temporaire ;
    4. une personne exerçant des activités dans le domaine des douanes;
    5. la personne qui a autorité sur les marchandises après leur mainlevée ;
    6. opérateur économique agréé ;
    7. une personne qui a participé directement ou indirectement à des transactions avec des marchandises placées sous le régime douanier ;
    8. une personne à l'égard de laquelle il existe des informations indiquant qu'en sa possession et (ou) l'utilisation sont (étaient) des marchandises en violation des traités internationaux et des actes dans le domaine de la réglementation douanière, la législation des États membres, y compris les marchandises transportées illégalement à travers la frontière douanière de l'Union.
  6. Lors de la réalisation d'un contrôle douanier, les autorités douanières peuvent vérifier :
    1. le fait de placer des marchandises sous le régime douanier ;
    2. l'exactitude des informations déclarées dans la déclaration en douane et (ou) contenues dans les documents confirmant les informations déclarées dans la déclaration en douane ;
    3. le respect des restrictions sur l'utilisation et (ou) l'élimination des marchandises libérées sous condition ;
    4. l'accomplissement par les personnes exerçant des activités dans le domaine douanier, des obligations prévues par le présent code pour chaque type d'activité dans le domaine douanier ;
    5. le respect par une personne morale demandant l'inscription au registre des opérateurs économiques agréés, les conditions d'inscription dans un tel registre, ainsi que le respect par un opérateur économique agréé des conditions d'inscription au registre des opérateurs économiques agréés et le respect d'autres obligations prévues par le présent Code ;
    6. le respect des conditions d'utilisation des marchandises conformément aux régimes douaniers prévus par le présent code ;
    7. le respect d'autres exigences établies par les traités et actes internationaux dans le domaine de la réglementation douanière et (ou) la législation des États membres.
  7. L'inspection douanière peut être interne ou sur site.
  8. Pour participer au contrôle douanier, des agents d'autres organismes publics des États membres peuvent être impliqués conformément à la législation des États membres.
  9. Lors de l'établissement au cours de l'inspection douanière des signes d'une infraction administrative ou des crimes les autorités douanières prennent des mesures conformément à la législation des États membres.
  10. La procédure d'adoption par l'autorité douanière des décisions fondées sur les résultats du contrôle douanier est fixée par la législation des États membres en matière de réglementation douanière.

 

Contrôle douanier Cameral

  1. Le contrôle douanier caméral est effectué en étudiant et en analysant les informations contenues dans les déclarations en douane et (ou) les documents commerciaux, de transport (transport) et autres présentés par la personne contrôlée lors de l'exécution des opérations douanières et (ou) à la demande des autorités douanières, les documents et les informations des organes étatiques des États membres, ainsi que d'autres documents et informations à la disposition des autorités douanières et concernant la personne inspectée.
  2.  L'inspection douanière caméral est effectuée par les autorités douanières sur le site de l'autorité douanière sans visiter la personne inspectée, ainsi que sans émettre une décision (ordre) de l'autorité douanière d'effectuer une inspection douanière caméral.
  3. Les contrôles douaniers photographiques sont effectués sans restriction sur la fréquence de leur conduite.
  4. Les résultats d'un audit douanier sur pièces sont formalisés conformément à la législation des États membres en matière de réglementation douanière.
  5. Sur la base des résultats d'un contrôle douanier photographique, y compris si les documents et (ou) informations ne sont pas soumis à la demande de l'autorité douanière dans le délai prescrit, un contrôle douanier sur place peut être désigné.

Sortie contrôle douanier

  1. Un contrôle douanier de sortie est effectué par l'autorité douanière avec une visite au(x) lieu(x) de l'implantation de la personne morale, le(s) lieu(x) des activités de l'entrepreneur individuel et (ou) le(s) lieu(x) de la mise en œuvre effective des activités par ces personnes (ci-après dans ce chapitre - les objets de l'entité inspectée).
  2. Les contrôles douaniers de sortie sont subdivisés en les types suivants :
    1. contrôle douanier de sortie programmé ;
    2. inspection douanière imprévue sur place ;
    3. contrer le contrôle douanier de sortie imprévue.
  3. La législation des États membres peut établir des types supplémentaires d'inspections douanières sur place, les motifs, les modalités et les caractéristiques de la procédure pour la conduite de ces inspections.
  4. La législation des États membres peut prévoir qu'un contrôle douanier sur place sous la forme d'un contrôle douanier sur place programmé n'est pas appliqué.
  5. Un contrôle douanier de sortie est nommé par le chef (chef) de l'organisme des douanes, déterminé conformément à la législation des États membres sur la réglementation douanière, par l'administrateur général (chef adjoint) de l'organisme des douanes mandaté par lui ou par des personnes se substituant pour eux en prenant la décision (émission d'un ordre) de procéder à un contrôle douanier de sortie.
  6. La décision (ordre) de procéder à un contrôle douanier sur place doit contenir les informations suivantes :
    1. date et numéro d'enregistrement de cette décision (ordonnance) ;
    2. type d'inspection douanière sur place;
    3. le nom de l'autorité douanière effectuant l'inspection douanière sur place ;
    4. la base pour la nomination d'une inspection douanière sur place - une référence au plan (calendrier) des inspections ou sur la base prévue au paragraphe 16 du présent article ;
    5. nom (nom, prénom et patronyme (le cas échéant)) de la personne inspectée, son(s) lieu(x) de localisation (lieu de résidence) et (ou) lieu(x) de mise en œuvre effective des activités, son identification et (ou) numéros d'enregistrement;
    6. les noms, prénoms, patronymes (le cas échéant) et fonctions des agents des douanes effectuant un contrôle douanier sur place ;
    7. les noms, prénoms, patronymes (le cas échéant) et fonctions des agents participant au contrôle douanier sur place ;
    8. l'objet d'un contrôle douanier sur place conformément au paragraphe 6 de l'article 331 du code des douanes de l'UEE ;
    9. autres informations prévues par la législation des États membres en matière de réglementation douanière.
  7. La forme de la décision (ordre) de procéder à un contrôle douanier sur place est fixée par la législation des États membres en matière de réglementation douanière.
  8. S'il est nécessaire de modifier (compléter) les informations visées aux alinéas 5 à 9 du paragraphe 6 du présent article, avant l'achèvement du contrôle douanier sur place, la décision (ordre) d'effectuer le contrôle douanier sur place peut être modifié (complété) conformément à la procédure établie par la législation des États membres en matière de réglementation douanière.
  9. Un contrôle douanier de sortie peut être nommé sur la base des résultats du contrôle douanier sous d'autres formes, ainsi que sur la base des résultats d'un contrôle douanier photographique.
  10. L'inspection douanière programmée sur place est effectuée sur la base de plans d'inspection élaborés par les autorités douanières.
    Les contrôles douaniers sur place programmés concernant la même personne contrôlée sont effectués par les autorités douanières au maximum une fois par an.
    Les inspections douanières programmées sur place concernant les opérateurs économiques agréés sont effectuées par les autorités douanières au plus une fois tous les 1 ans.
  11.  Le choix des personnes pour lesquelles un contrôle douanier de sortie programmé est effectué est effectué à partir des informations obtenues auprès des sources suivantes :
    1. les résultats du contrôle douanier avant et après la mainlevée des marchandises ;
    2. sources d'information sur les douanes;
    3. les résultats des contrôles douaniers précédents ;
    4. les banques, les organismes de crédit (crédit et financier) non bancaires et les organismes réalisant certains types d'opérations bancaires des États membres ;
    5. les douanes et (ou) d'autres organismes publics des États membres ;
    6. médias;
    7. d'autres sources d'informations.
  12. Avant le début d'un contrôle douanier sur place programmé autorités douanières envoyer à la personne contrôlée un avis de contrôle douanier sur place programmé par courrier recommandé avec accusé de réception, ou transmettre un tel avis d'une autre manière permettant de confirmer le fait de sa réception.
  13. Le retour d'un envoi postal portant une marque indiquant que la lettre n'a pas été remise au destinataire en raison de l'absence de la personne contrôlée sur le lieu de sa localisation ne constitue pas un motif d'annulation d'un contrôle douanier sur place programmé.
  14. Un contrôle douanier de sortie programmé peut commencer au plus tôt 15 jours calendaires à compter de la date de réception d'une notification concernant un contrôle douanier de sortie programmé par la personne inspectée, ou à compter du jour où l'envoi postal est reçu par l'autorité douanière avec une marque qui la lettre n'a pas été remise au destinataire.
  15. Des inspections douanières imprévues sur place sont effectuées sans restriction quant à la fréquence de ces inspections.
  16. Les motifs de la nomination de contrôles douaniers inopinés sur place peuvent être :
    1. données obtenues à la suite de l'analyse des informations contenues dans les ressources d'information des autorités douanières et d'autres organismes publics des États membres, et indiquant une éventuelle violation des traités et actes internationaux dans le domaine de la réglementation douanière et (ou) de la législation de les États membres;
    2. les informations indiquant une éventuelle violation des traités et actes internationaux dans le domaine de la réglementation douanière et (ou) de la législation des États membres ;
    3. la demande d'inscription d'une personne au registre des opérateurs économiques agréés ;
    4. transmission par l'opérateur économique agréé à l'autorité douanière d'informations sur l'évolution des informations déclarées par celui-ci lors de son inscription au registre des opérateurs économiques agréés concernant les biens, la gestion économique, la gestion d'exploitation ou la location d'installations, de locaux (parties de locaux ) et (ou) des espaces ouverts (parties d'espaces ouverts) destinés au stockage temporaire de marchandises ;
    5. la nécessité de procéder à une inspection douanière de sortie imprévue conformément au paragraphe 17 du présent article ;
    6. un appel (demande) de l'autorité compétente d'un État qui n'est pas membre de l'Union pour procéder à une inspection de la personne qui a effectué des transactions liées au mouvement de marchandises à travers la frontière douanière de l'Union avec une personne étrangère ;
    7. instruction (demande) des organes d'enquête préliminaire (organes de poursuite pénale) des États membres sur les éléments de vérification du rapport d'infraction ou sur l'affaire pénale engagée ;
    8. une instruction de l'autorité douanière d'un État membre, donnée à l'autorité douanière d'un autre État membre, de procéder à un contrôle douanier sur place auprès d'une personne constituée et (ou) enregistrée conformément à la législation de l'État membre, le service des douanes dont l'autorité a été instruite pour les motifs prévus aux alinéas 1 et (ou) 3 alinéa 3 de l'article 373 du code des douanes de l'UEE ;
    9. autres motifs prévus par la législation des États membres en matière de réglementation douanière.
  17. S'il est nécessaire de confirmer l'exactitude des informations fournies par la personne contrôlée, l'autorité douanière peut procéder à un contrôle douanier de sortie imprévue auprès des personnes créées et (ou) enregistrées conformément à la législation de l'État membre, l'autorité douanière de qui effectue le contrôle douanier de sortie, et associé à la personne inspectée pour les transactions (opérations) avec les marchandises.
  18. La date du début de l'inspection douanière sur place est la date de remise à la personne inspectée de la décision (ordre) de procéder à l'inspection douanière sur place, et si une telle décision (ordre) de procéder à l'inspection sur place le contrôle douanier est communiqué à la personne contrôlée d'une manière différente, la date étant déterminée conformément à la législation des États membres.
  19. Le refus de la personne contrôlée de recevoir une décision (ordre) d'effectuer un contrôle douanier sur place ne constitue pas un motif d'annulation du contrôle douanier sur place.
    Dans ce cas, la date du début du contrôle douanier sur place est la date à laquelle la décision (arrêté) relative à la conduite du contrôle douanier sur place a été prise une trace du refus de recevoir cette décision (arrêté) .
  20. Avant le début de l'inspection douanière sur place dans les locaux de la personne inspectée, les agents de l'autorité douanière sont tenus de présenter leurs pièces d'identité au chef de la personne inspectée, à une personne remplaçant le chef ou à un représentant de la personne inspectée.
  21. Pendant la période du contrôle douanier sur place, la personne contrôlée n'a pas le droit d'apporter des modifications (ajouts) aux documents contrôlés liés à ses activités.
  22. Le délai pour effectuer une inspection douanière sur place ne doit pas dépasser 2 mois. Ce délai n'inclut pas le délai entre la date de remise à la personne inspectée de l'obligation de soumettre des documents et (ou) informations et la date de réception de ces documents et (ou) informations.
  23. Le délai de réalisation d'un contrôle douanier sur place peut être prolongé d'un mois par décision de l'autorité douanière qui procède à ce contrôle.
  24. S'il s'avère nécessaire d'effectuer un contrôle douanier sur place inopiné, de procéder à un contrôle douanier, d'adresser des demandes aux autorités compétentes des États membres ou des États non membres de l'Union, de restituer par la personne contrôlée les documents nécessaires à la conduite du contrôle douanier sur place, soumettre des documents supplémentaires liés à la période faisant l'objet du contrôle, influençant les conclusions fondées sur les résultats du contrôle douanier sur place, ainsi que dans d'autres cas établis par la législation des États membres, le contrôle douanier sur place contrôle douanier peut être suspendu par décision du chef (chef) de l'autorité douanière effectuant le contrôle douanier, de son chef adjoint (chef adjoint) autorisé de l'organisme des douanes ou des personnes qui les remplacent.
    La période de suspension du contrôle douanier sur place ne peut excéder 9 mois, à moins qu'une période plus longue ne soit fixée par la législation des États membres.
    La procédure de suspension d'un contrôle douanier sur place est fixée par la législation des États membres en matière de réglementation douanière.
    La période de suspension du contrôle douanier sur place pour les motifs établis par la présente clause, ainsi que pour les motifs établis par la législation des États membres, n'est pas comprise dans la période du contrôle douanier sur place.
  25. La décision (ordre) d'effectuer un contrôle douanier sur place doit contenir les mentions appropriées sur la prolongation de la période du contrôle douanier sur place, ainsi que sur la suspension de son exécution, dont la personne contrôlée est informée.
  26. Les résultats du contrôle douanier sur place sont formalisés par l'établissement d'un document douanier dont la forme est établie conformément à la législation des États membres en matière de réglementation douanière, selon les modalités prévues par cette législation.
  27. La législation des États membres en matière de réglementation douanière peut établir la procédure permettant de familiariser les personnes contrôlées avec les résultats préliminaires du contrôle douanier sur place et de leur présenter des objections, le cas échéant.
  28. Dans le document douanier établi lors de l'enregistrement des résultats du contrôle douanier sur place, sont indiquées les informations suivantes :
    1. lieu et date de rédaction de ce document ;
    2. numéro d'enregistrement de ce document ;
    3. le nom de l'autorité douanière qui a effectué le contrôle douanier sur place ;
    4. la base de la nomination d'une inspection douanière sur place - une référence au plan (calendrier) des inspections ou aux motifs prévus au paragraphe 16 du présent article ;
    5. date et numéro de la décision (ordre) de procéder à un contrôle douanier sur place ;
    6. type d'inspection douanière sur place;
    7. nom (nom, prénom et patronyme (le cas échéant)) de la personne inspectée, son(s) lieu(x) de localisation (lieu de résidence) et (ou) lieu(x) de mise en œuvre effective des activités, son identification et (ou) numéros d'enregistrement;
    8. les noms, prénoms, patronymes (le cas échéant) et fonctions des agents des douanes ayant effectué le contrôle douanier sur place ;
    9. les noms, prénoms, patronymes (le cas échéant) et fonctions des agents impliqués dans le contrôle douanier sur le terrain ;
    10. les dates de début et de fin du contrôle douanier sur place, et en cas de suspension et (ou) de prolongation de la période du contrôle douanier sur place, les périodes de cette suspension et (ou) prolongation sont également indiquées ;
    11. types de documents vérifiés;
    12. des informations sur les formes de contrôle douanier, les autres actions réalisées lors du contrôle douanier sur place ;
    13. une description des faits révélés qui indiquent des violations des traités et actes internationaux dans le domaine de la réglementation douanière et (ou) la législation des États membres, indiquant les dispositions des traités et actes internationaux dans le domaine de la réglementation douanière et (ou) la législation des États membres dont les exigences ont été enfreintes, ou des informations sur l'absence de celle-ci ;
    14. conclusions fondées sur les résultats de l'inspection douanière sur place ;
    15. autres informations prévues par la législation des États membres en matière de réglementation douanière.
  29. La date d'achèvement du contrôle douanier sur place est la date du document douanier établi lors de l'enregistrement des résultats du contrôle douanier sur place.
  30. L'inspection douanière de sortie n'est pas effectuée en ce qui concerne les personnes physiques, à l'exception des entrepreneurs individuels enregistrés conformément aux lois des États membres.

 

Accès des agents des douanes et autres organismes publics à l'objet de la personne inspectée pour effectuer une inspection douanière sur place

  1. La personne contrôlée, sur présentation par les agents de l'autorité douanière d'une décision (ordre) d'effectuer une inspection douanière sur place et des certificats de service, est tenue de donner accès à ces agents et aux agents d'autres organismes publics impliqués dans la participation à la inspection douanière sur place à l'installation de la personne inspectée pour effectuer une inspection douanière sur place.
    L'accès des agents des autorités douanières et des agents d'autres organismes publics concernés pour participer au contrôle douanier au logement de la personne inspectée est autorisé si cela est prévu par la législation des États membres.
  2. Si la législation d'un État membre prévoit une procédure spéciale pour l'accès aux objets individuels, cet accès est effectué de la manière établie par la législation de cet État membre.
  3. La personne inspectée a le droit de refuser aux agents de l'autorité douanière et aux agents d'autres organismes publics participant à l'inspection douanière sur place l'accès à l'objet de la personne inspectée dans les cas suivants :
    1. ces agents n'ont pas présenté de décision (ordre) de procéder à une inspection douanière sur place et (ou) de certificats de service ;
    2. ces agents ne sont pas indiqués dans la décision (ordre) de procéder à une inspection douanière sur place ;
    3. ces agents n'ont pas d'autorisation spéciale pour accéder à l'installation de l'audité, si une telle autorisation est requise conformément à la législation des États membres.
  4. En cas de refus injustifié de la personne contrôlée de donner accès aux agents de l'autorité douanière procédant à un contrôle douanier sur place et aux agents d'autres organismes publics des États membres impliqués dans la conduite d'un contrôle douanier sur place, un l'acte approprié (protocole) est établi dans les locaux de la personne inspectée conformément à la législation d'un État membre.
    En cas de refus injustifié de la personne contrôlée de donner accès aux agents des douanes effectuant une inspection douanière sur place et aux agents d'autres organismes publics des États membres impliqués dans l'exécution d'une inspection douanière sur place, ils ont le droit d'entrer cet objet à la suppression des résistances et (ou) à l'ouverture de locaux fermés à clé conformément à la législation des États membres

 

Droits et obligations des agents de l'autorité douanière lors du contrôle douanier

  1. Lorsqu'ils effectuent une inspection douanière, les agents des douanes ont le droit de :
    1. exiger et recevoir des commerciaux de l'entité auditée, documents de transport (expédition), les documents comptables et de déclaration, ainsi que d'autres informations, y compris sur support électronique, concernant les marchandises inspectées, y compris les informations concernant les transactions ultérieures de la personne inspectée concernant ces marchandises ;
    2. exiger de l'entité contrôlée qu'elle soumette des rapports conformément à l'article 18 du code des douanes de l'UEE ;
    3. exiger des personnes associées à la personne inspectée sur les transactions (opérations) avec des marchandises pour lesquelles un contrôle douanier est effectué, soumettre des copies de documents et d'autres informations sur les transactions et les règlements effectués avec la personne inspectée ou avec des tiers liés aux transactions (opérations) avec ces marchandises ;
    4. exiger des banques, des organisations de crédit (crédit et financier) non bancaires et des organisations réalisant certains types d'opérations bancaires, des États membres et recevoir de leur part des documents et des informations sur la disponibilité et le nombre de comptes bancaires d'organisations et d'entrepreneurs individuels des États membres , ainsi que les documents et informations concernant les mouvements de fonds sur les comptes des organisations et des entrepreneurs individuels, nécessaires au contrôle douanier, y compris ceux contenant le secret bancaire conformément à la législation des États membres;
    5. demander aux organes de l'État des États membres et recevoir d'eux les documents et informations nécessaires à la conduite d'un contrôle douanier, y compris ceux constituant des secrets commerciaux, bancaires, fiscaux et autres protégés par la loi conformément à la législation des États membres ;
    6. envoyer des demandes de renseignements aux organisations, étatiques et autres organismes (organisations) des États membres et non membres de l'Union dans le cadre de l'inspection douanière ;
    7. nommer un contrôle douanier;
    8. mener d'autres actions prévues par la législation des États membres.
  2. Lorsqu'ils effectuent une inspection douanière sur place, les agents des douanes ont également le droit de :
    1. exiger de la personne contrôlée la présentation des marchandises pour lesquelles un contrôle douanier de sortie est effectué ;
    2. procéder, dans les formes prescrites par la législation des États membres, à un inventaire ou exiger un inventaire des marchandises ;
    3. accéder aux installations de la personne inspectée sur présentation par les agents des douanes d'une décision (ordre) d'effectuer une inspection douanière sur place et des certificats de service ;
    4. prélever des échantillons et (ou) des échantillons de marchandises ;
    5. saisir les documents ou leurs copies de la personne contrôlée en dressant un acte de saisie ;
    6. de saisir des marchandises ou de les saisir selon la procédure établie par la législation des États membres, pendant la durée du contrôle douanier sur place afin d'éviter des actions visant à aliéner les marchandises pour lesquelles le contrôle douanier sur place est en cours d'exécution ou de disposer de ces marchandises d'une autre manière ;
    7. sceller les locaux, entrepôts, archives et autres lieux (stockage) de documents et de marchandises pour lesquels un contrôle douanier sur place est effectué ;
    8. exiger des représentants de la personne inspectée qu'ils présentent des documents d'identité et (ou) des documents confirmant l'autorité ;
    9. accéder, dans les limites de leur compétence, aux bases de données et banques de données des systèmes d'information de l'entité auditée ;
    10. d'exiger et de recevoir de la personne contrôlée, dans le cadre des points à vérifier, les documents nécessaires (leurs copies), d'autres informations, y compris sous forme électronique, concernant ses activités et ses biens. Si ces documents (leurs copies), conformément à la législation des États membres, ne doivent pas se trouver sur le lieu du contrôle douanier sur place, le fonctionnaire des douanes fixe un délai suffisant pour leur présentation, mais pas moins de 3 jours ouvrables jours;
    11. utiliser des moyens techniques (y compris des équipements pour l'enregistrement audio et vidéo, la photographie), ainsi que des produits logiciels conçus pour traiter les informations fournies par la personne inspectée sous forme électronique ;
    12. mener d'autres actions prévues par la législation des États membres.
  3. Lors d'un contrôle douanier, les agents des douanes sont tenus de :
    1. respecter les droits et les intérêts légitimes de la personne inspectée, éviter tout préjudice à la personne inspectée par des décisions et des actions illégales (inaction) ;
    2. utiliser les informations obtenues lors du contrôle douanier conformément à l'article 356 du code des douanes de l'UEE ;
    3. d'assurer la sécurité des documents reçus et établis lors du contrôle douanier, de ne pas divulguer leur contenu sans le consentement de la personne contrôlée, à l'exception des cas prévus par la législation des États membres ;
    4. se conformer à l'éthique officielle;
    5. informer la personne contrôlée de ses droits et obligations lors du contrôle douanier, de la nomination d'un contrôle douanier, de l'échantillonnage et (ou) des échantillons de marchandises, ainsi que des droits et obligations des agents des douanes lors du contrôle douanier ;
    6. ne pas enfreindre le mode de fonctionnement établi de la personne inspectée pendant la période de l'inspection douanière sur place ;
    7. fournir, à la demande de l'entité contrôlée, les informations nécessaires sur les dispositions du code des douanes de l'UEE et la législation des États membres concernant la procédure de réalisation d'un contrôle douanier ;
    8. présenter lors du contrôle douanier sur place aux représentants de la personne contrôlée la décision (ordre) d'effectuer le contrôle douanier sur place et leurs attestations de service ;
    9. exercer d'autres fonctions prévues par la législation des États membres.

 

Les droits et obligations de la personne contrôlée lors du contrôle douanier

  1. Lors du contrôle douanier, la personne contrôlée a le droit de :
    1. demander aux autorités douanières et recevoir d'elles des informations sur les dispositions du présent code et de la législation des États membres concernant la procédure à suivre pour effectuer un contrôle douanier;
    2. présenter tous les documents et informations à sa disposition confirmant le respect des traités et actes internationaux dans le domaine de la réglementation douanière et (ou) de la législation des États membres ;
    3. faire appel des décisions et actions (inaction) des autorités douanières de la manière prescrite par la législation des États membres ;
    4. exiger des agents des douanes effectuant le contrôle douanier sur place qu'ils présentent une décision (ordre) de procéder à un contrôle douanier sur place et des attestations de service ;
    5. être présent lors du contrôle douanier sur place et fournir des explications sur les questions liées à l'objet du contrôle douanier sur place ;
    6. jouir d'autres droits prévus par la législation des États membres.
  2. 2. La personne contrôlée lors du contrôle douanier est tenue de :
    1. présenter les marchandises pour lesquelles un contrôle douanier de sortie est effectué, si possible, présenter ces marchandises ;
    2. présenter, à la demande de l'autorité douanière, des documents et informations sur papier et, le cas échéant, également sur un autre support, dans le délai imparti ;
    3. garantir un accès sans entrave aux agents des douanes effectuant une inspection douanière sur place et aux agents impliqués dans la conduite d'une telle inspection aux installations de la personne inspectée et leur fournir un lieu de travail ;
    4. dans le cas où la documentation requise aux fins du contrôle douanier est rédigée dans une langue autre que la langue officielle de l'État membre dont l'autorité douanière procède au contrôle douanier, - présenter aux agents des douanes procédant au contrôle douanier une traduction de ladite documentation ;
    5. déterminer le cercle des personnes responsables de la présentation des documents et des informations aux agents des douanes procédant au contrôle douanier, au plus tard 2 jours calendaires à compter de la date de présentation de la décision (ordre) de procéder à un contrôle douanier sur place ;
    6. assurer l'inventaire lors du contrôle douanier sur place ;
    7. assurer la possibilité d'échantillonnage et (ou) d'échantillons de marchandises dans le cas où les agents des douanes procédant au contrôle douanier sur place prennent une décision sur la nomination d'un contrôle douanier ;
    8. donner, à la demande des agents des douanes effectuant l'inspection douanière sur place, des explications écrites et orales sur les activités de la personne inspectée, ainsi que présenter des certificats et des calculs ;
    9. exercer d'autres fonctions prévues par la législation des États membres.

Présentation des documents et informations nécessaires au contrôle douanier

  1. Les organes étatiques des États membres soumettent, à la demande de l'autorité douanière, les documents et informations dont ils disposent concernant l'enregistrement des organisations et des entrepreneurs individuels, le paiement et le calcul des impôts, des données et (ou) des documents comptables et déclaratifs, comme ainsi que d'autres documents et informations nécessaires à la conduite des contrôles douaniers, y compris ceux constituant des secrets commerciaux, bancaires, fiscaux et autres protégés par la loi, dans le respect des exigences de la législation des États membres en matière de protection des droits d'État, commerciaux, bancaires, fiscaux et d'autres secrets protégés par la loi.
  2. Les banques, les organismes non bancaires de crédit (crédit et financier) et les organismes qui effectuent certains types d'opérations bancaires, les États membres soumettent, à la demande de l'autorité douanière, des documents et des informations sur la disponibilité et le nombre de comptes bancaires des organismes et entrepreneurs individuels des États membres, ainsi que nécessaire pour le dédouanement, la vérification des documents et des informations concernant les mouvements de fonds dans les comptes de ces organisations et entrepreneurs individuels, y compris ceux contenant des secrets bancaires conformément à la législation des États membres.
  3. Les personnes associées à la personne contrôlée pour les transactions (opérations) portant sur des marchandises pour lesquelles un contrôle douanier est effectué sont tenues de soumettre, à la demande de l'autorité douanière, des copies des documents et autres informations sur les transactions et les règlements effectués avec le personne inspectée ou avec des tiers liés à des transactions (opérations) avec de telles marchandises requises pour l'inspection douanière.

Commentaires (0)

Noté 0 sur 5 basé sur 0 votes
Pas d'enregistrements

Écrivez quelque chose d'utile ou notez simplement

  1. Invité
Veuillez évaluer le matériel:
Pièces jointes (0 / 3)
Partagez votre position
La douane d'Ussuriysk est prête à effectuer des opérations douanières pour changer le lieu de livraison des marchandises au-delà des heures d'ouverture des postes de douane.
22:07 14-09-2021 Plus de détail ...
Pendant encore un an, les résidents d'Extrême-Orient - jusqu'au 3 décembre 2022 - pourront immatriculer les véhicules importés de l'étranger sans installer le système Era-Glonass.
16:44 13-09-2021 Plus de détail ...