Menu

Exigences phytosanitaires applicables au soja, au maïs, aux aspic et au colza importés de la Fédération de Russie

Conformément à la "Loi de la RPC sur la quarantaine des animaux et des plantes importés et exportés à travers la frontière", "Règlement sur l'application de la loi de la RPC sur la quarantaine des animaux et des plantes importés et exportés à travers la frontière", "Loi de la RPC sur la sécurité alimentaire", "Règlement sur la Application de la loi de la RPC sur la sécurité alimentaire »,« Loi de la RPC sur l'inspection des marchandises importées et exportées »,« Règlement d'application de la loi de la RPC sur l'inspection des marchandises importées et exportées »,« Règlement de la RPC sur la gestion de la sécurité des OGM dans l'agriculture »,« Protocole entre le gouvernement fédéral le service de contrôle vétérinaire et phytosanitaire de la Fédération de Russie et la principale administration d'État chargée du contrôle de la qualité, de l'inspection et de la quarantaine de la République populaire de Chine concernant les exigences phytosanitaires pour le soja, le maïs, le riz en gelée et le colza importés en RPC "

Autorisé d'importer du soja, du maïs, du riz sauvage et du colza destinés à la transformation et non destinés à la culture.

Les zones de production à partir desquelles les exportations de soja, de maïs et de riz de mer sont autorisées en Chine sont limitées au territoire de Khabarovsk, au territoire de Primorsky, au territoire de Trans Baïkal, à l'oblast d'Amour et à l'oblast autonome juif. Le territoire de production de colza destiné à l'exportation vers la Chine est limité aux terres de Sibérie et d'Extrême-Orient.

Liste des organismes de quarantaine

 Pour le soja  Pour le maïs  Pour le riz inondé  Pour le colza
Diaporthephaseolorum var. caulivora Virus de la mosaïque naine du maïs   Everts de Trogodermagranarium Leptosphaeriamaculans (Desm.) Ces.et de Not. 
Verticilliumalbo-atrum Greniers à Sitophilus  Greniers à Sitophilus VerticilliumdahliaeKleb.
Verticilliumdahliae  Acanthoscelidesobtectus  Macrophominaphaseolina Pseudomonas syringaepv. maculicola (McCulloch) Young et al.
Curtobacteriumflaccumfacienspv. flaccumfaciens Everts de Trogodermagranarium  Acanthospermumhispidum Heteroderaschachtii Schmidt
Pseudomonas savastanoipv. phaseolicola Acanthospermumhispidum  Cenchrusincertu Trogoderma spp. (non-chinois)
Virus de la mosaïque Arabis Ambrosiaartemisiifolia  Sorgho halepense (L.) Bruchus spp. (Non-chinois)
Virus de la mosaïque du haricot méridional Ambrosiatrifida   Greniers à Sitophilus (L.)
Virus des taches de tabac Ambrosiatrifida   AvenaludovicianaDurien
Virus de la striure du tabac Cenchrusincertus   Centaurearepens L.
Virus de la tache annulaire Centaruearepens L   Centaureadiffusa lamarck
Acanthoscelidesobtectus (Say) EuphorbiadentataMichx   Cuscuta spp.
Callosobruchusmaculatus Sorgho halepense (L.)   Loliumtemulentum L.
Acanthospermumhispidum Xanthiumspinosum   Sorghumhalepense (L.) Pers. (Johnsongrass et ses races croisées)
Ambrosia artemisiifolia     Ambrosia spp
Ambrosia trifida     SolanumrostratumDunal
Ambrosia ailostachya     Solanumcarolinense L.
Anodacristata     Orobanche spp.
Cuscuta spp      
Euphorbia dentataMichx      
Loliumtemulentum      
Sidaspinosa      
Solaunmrostrarum      
Solanum triflorum      
Sorgho halepense      

 

Conditions préalables à l'expédition et au transport

La partie russe devrait:

  • Effectuer une surveillance des organismes nuisibles d'importance quarantenaire pour la RPC dans les lieux de production de soja, de maïs, de riz en gelée et de colza sur exportationsguidé par les normes pertinentes IPPC, ainsi que de garder une trace de la surveillance.
  • Mettre en œuvre des mesures préventives complètes, réduire le nombre d’organismes nuisibles de valeur quarantaine pour la RPC, et surveiller également la production de soja, de maïs, de gelée et de colza.
  • Conformément aux exigences de la partie chinoise, fournissez à la partie chinoise des informations sur les résultats de la surveillance et les mesures préventives susmentionnés.
  • Enregistrez les entreprises exportatrices et les installations de stockage de soja, de maïs, de riz aspic et de colza, veillez au respect des mesures préventives et de nettoyage appropriées, et fournissez également à la partie chinoise une liste des exportateurs enregistrés et des installations de stockage avant d'exporter des entreprises enregistrées vers la RPC. La liste des entreprises enregistrées est mise à jour en temps réel sur le site web du département des animaux et des plantes de la direction générale. Les entreprises chinoises engagées dans la culture et le stockage de céréales en Russie doivent soumettre une demande d'enregistrement aux autorités russes compétentes dans le domaine phytosanitaire et satisfaire aux exigences susmentionnées en matière d'inspection et de contrôle de quarantaine. Les entreprises qui ne sont pas encore officiellement enregistrées tombent sous le coup de mesures provisoires, à condition que les provinces de la Mongolie intérieure, du Heilongjiang et du Jilin se conforment aux dispositions réglementaires susmentionnées de la Direction générale de l'inspection et de la quarantaine de la République d'Azerbaïdjan, qu'elles peuvent importer.
  • Effectuer une surveillance de la quarantaine pendant la transformation, le stockage et le transport du soja, du maïs, du riz et du colza, prendre des mesures pour réduire le risque, empêcher la pénétration d'organismes nuisibles d'importance de quarantaine pour la RPC contenus dans les cultures céréalières transportées. Le contenu d'insectes vivants, d'impuretés de céréales spécialement ajoutées ou d'autres impuretés étrangères est interdit. Le soja, le maïs, le riz et le colza importés en RPC doivent subir un criblage et un nettoyage appropriés afin d'éliminer efficacement la terre, les résidus végétaux et les graines de mauvaises herbes. Pendant la transformation, le stockage et le transport, les produits ci-dessus ne doivent pas être stockés avec des produits originaires de régions non énumérées ci-dessus. Le soja, le maïs, le riz et le colza importés en RPC doivent être transportés dans des emballages ou dans un transporteur de céréales spécial afin d'éviter les déversements et les fuites de céréales pendant le transport. Véhicules doivent être conformes aux exigences sanitaires et anti-épidémiques.

Conditions préalables à l'exportation

Avant l'exportation de soja, de maïs, de riz et de colza vers la RPC, la partie chinoise a envoyé des spécialistes phytosanitaires en Russie pour effectuer une vérification préliminaire des lieux de production, passer en revue et évaluer l'efficacité du système de culture, de transport et d'exportation du soja, du maïs, du riz et du colza; la partie russe aide la partie chinoise à effectuer un contrôle préliminaire et garantit le respect des exigences phytosanitaires à l'importation de soja, de maïs, de riz et de colza importé en RPC. Si nécessaire, les deux parties peuvent négocier et envoyer conjointement des spécialistes techniques pour des recherches sur site. Avant d'être exportée, la partie russe met en quarantaine le soja, le maïs, le riz et le colza importés en RPC. Pour répondre aux exigences du protocole, la partie russe émet certificat phytosanitaire sur la base des normes IPPC pertinentes et indique également dans la déclaration ci-jointe: "Ce lot de maïs / riz / soja / colza satisfait aux exigences phytosanitaires du protocole (tiré de 17 December 2015) imposé sur le maïs / riz / soja / colza importé de Russie". La partie russe fournit à l'avance à la partie chinoise un échantillon d'un certificat phytosanitaire pour son identification et sa comptabilité.

Le soja importé doit être conforme aux exigences de la «Loi de la République populaire de Chine sur la quarantaine des animaux et des plantes importés et exportés de l'autre côté de la frontière» et à ses dispositions relatives à son application, à la Loi de la République populaire de Chine sur la sécurité alimentaire et ses dispositions relatives à l'utilisation, ainsi qu'à la Loi de la République populaire de Chine sur le contrôle des marchandises importées et exportées. et ses dispositions sur l'application, le «Règlement de la CPS sur la gestion de la sécurité des OGM dans l'agriculture» et d'autres actes législatifs réglementaires, normes et réglementations pertinentes.

Selon I.3 du protocole sur les exigences applicables au maïs, au riz, au soja et au colza, la partie russe assure le contrôle de l’État lors du transport du maïs, du riz, du soja et du colza destinés à l’exportation jusqu’à leur expédition, en prenant toutes les mesures possibles pour réduire le risque de développement de parasites de quarantaine pour la RPC. excluant la présence de grains et d'autres impuretés.

Conformément au paragraphe 4 du Protocole sur les exigences applicables au maïs, au riz, au soja, au colza, la Partie russe prend des mesures pour nettoyer le grain de ces cultures en vue de son transport, son transport, le transport du maïs, du riz, du soja et du colza, afin d'enlever la terre, les résidus de plante , graines de mauvaises herbes dangereuses et autres impuretés.

Selon le paragraphe 3 du protocole sur les exigences applicables à la farine, aux gâteaux, les produits doivent être exempts d'organismes nuisibles mis en quarantaine pour la RPC, d'autres organismes nuisibles vivants, d'excréments ou de restes d'animaux, de plumes d'oiseaux, de sol ainsi que de composants génétiquement modifiés non officiellement enregistrés dans respect des lois nationales de la RPC.

Selon la Norme internationale pour les mesures phytosanitaires n ° 7 «Système de certification à l'exportation» (Rome, 1997), les marchandises d'exportation certifiées conformément au système de certification à l'exportation doivent satisfaire aux exigences phytosanitaires en vigueur du pays importateur.

Conformément au paragraphe 4 du Standard international pour les mesures phytosanitaires n ° 12, «Directives concernant les certificats phytosanitaires» (Rome, 2011), les certificats phytosanitaires ne doivent être délivrés que s'il est confirmé que les exigences phytosanitaires importées sont respectées.

En vertu du paragraphe 7 du Règlement sur la surveillance et le contrôle de la quarantaine à la frontière lors de l'importation et de l'exportation de cultures céréalières, approuvé par arrêté de l'Administration centrale de la République populaire de Chine sur le contrôle de qualité, l'inspection et la quarantaine 20.01.2016 (affiché sur le site www.fsvps.ru), l'addition d'impuretés aux grains importés en RPC est interdite.

À cet égard, la certification phytosanitaire des produits céréaliers, ainsi que des tourteaux et des tourteaux en RPC n'est possible que sous réserve des exigences susmentionnées.

Ainsi, en présence d'impuretés étrangères dans les lots de céréales, farines et gâteaux destinés à l'exportation vers la Chine, l'Administration Rosselkhoznadzor du territoire de Primorsky et la région de Sakhaline refuseront de délivrer un certificat phytosanitaire pour non-conformité du lot de produits réglementés aux exigences phytosanitaires du pays importateur, conformément à 14. La procédure de délivrance d'un certificat phytosanitaire, d'un certificat phytosanitaire de réexportation, d'un certificat de quarantaine, approuvé par arrêté du Ministère de l'agriculture de Russie du 13.07.2016 No.293.

Examen et approbation de la quarantaine

Avant d'importer du soja, du maïs, du riz et du colza, le propriétaire de la cargaison ou son représentant doit demander à la Direction générale un «permis de quarantaine pour l'importation de végétaux et d'animaux». L'importation de soja, de maïs, de riz et de colza est effectuée à partir des points de contrôle établis qui répondent aux exigences pertinentes, la production et la transformation des céréales sont effectuées dans des entreprises qui ont passé le service d'inspection et de quarantaine de manière satisfaisante. Un contrôle est en cours pour le soja, le maïs, le riz et le colza avec le "Permis de quarantaine pour l'importation de plantes et d'animaux" délivré par la Direction générale. La cargaison, déclarant des produits OGM, est vérifiée pour la présence du "Certificat de sécurité OGM agricole".

En ce qui concerne le soja, le maïs, le riz et le colza importés, il est nécessaire de procéder à une inspection et à une mise en quarantaine et de porter une attention particulière aux organismes nuisibles de valeur de quarantaine spécifiés au paragraphe 4 des présentes prescriptions, sur la base des << Règles de contrôle pendant l'inspection et la quarantaine des céréales et des aliments pour animaux importés et exportés >> ( Décret de la Direction principale n ° 7), "Directives de travail pour l'inspection et la quarantaine des plantes", les dispositions correspondantes du "Règlement de travail pour la conduite des inspections sur le terrain et la quarantaine des céréales importées transportées en conteneurs" (projet) (Direction principale [2007], n ° 7) et autres actes juridiques pertinents. Après l'importation, le soja, le maïs, le riz et le colza sont utilisés pour la transformation, l'admission directe de ces cultures sur le marché est interdite, l'utilisation pour la culture est interdite. Les départements d'inspection et de quarantaine devraient exercer une surveillance de quarantaine sur la prévention des déversements et des fuites de cultures importées pendant le transport, ainsi que pour le respect des exigences phytosanitaires anti-épidémiques de la RPC des processus de transport, de chargement et de déchargement. Les services d'inspection et de quarantaine doivent surveiller les mauvaises herbes contenues dans le soja, le maïs, le riz et le colza importés de Russie et d'autres situations épidémiques étrangères conformément aux directives de la Direction principale de la surveillance des ravageurs. En cas de non-respect des exigences relatives à l'interception d'organismes nuisibles à valeur de quarantaine, les mesures suivantes sont appliquées: l'envoi est soumis à un traitement efficace pour éliminer les organismes nuisibles et est ensuite autorisé à importer. En l'absence de traitement efficace pour éliminer les ravageurs cargaison sous réserve de retour ou de destruction. Les coûts pertinents sont payés. Exportateur.

Dans des circonstances graves, les importations de céréales en provenance des exportateurs russes, des installations de stockage et des régions exportatrices concernées sont temporairement suspendues jusqu'à ce que des mesures correctives efficaces soient prises pour améliorer la situation. Si d'autres organismes nuisibles de valeur quarantaine non spécifiés dans les exigences sont détectés, il est nécessaire de prendre les mesures appropriées conformément à la «Loi de la République populaire de Chine sur la quarantaine des animaux et des plantes importés et exportés à travers la frontière» et ses dispositions d'utilisation. Autres prescriptions en matière d’inspection et de quarantaine Conformément à la «Loi sur la sécurité alimentaire de la RPC» et à ses dispositions d’application, la loi de la RPC sur l’inspection des marchandises importées et exportées et ses dispositions d’application, le Règlement de la RPC sur la gestion de la sécurité des OGM en agriculture et autres réglementations pertinentes en matière de sécurité et de salubrité du grain importé, des OGM et d'autres caractéristiques doivent être conformes aux normes de la RPC. Au cas où des incidents de non-conformité seraient identifiés conformément à la loi, des mesures d'inspection et de quarantaine appropriées devraient être prises.

Toutes les informations sur les exportations de céréales en Chine sont disponibles sur le site Web de Rosselkhoznadzor..

Nous aiderons à exporter du blé, du maïs, du riz, du soja et d'autres matières premières vers la Chine.
Demande d'exportation de la Russie

Commentaires (0)

Noté 0 sur 5 basé sur 0 votes
Pas d'enregistrements

Écrivez quelque chose d'utile ou notez simplement

  1. Invité
Veuillez évaluer le matériel:
Pièces jointes (0 / 3)
Partagez votre position